Accueil  Hotel   Parlons nos langues   Profils   Cuisine   Insolite   Petit dico Nouchi   Blagues   A propos de nous  Contact
 
Showbiz Actualités Evènements Musique Coin Chic Dossiers À la decouverte de Galerie Photo Vidéo
     
ACTUALITES

Arrestation d’un Nigérian soupçonné d’avoir escroqué 60 millions de dollars en ligne



Interpol, l’organisation de coopération policière internationale, et l’agence nigériane anti-fraude ont déclaré aujourd’hui avoir arrêté un homme soupçonné d’être à la tête d’un réseau d’arnaques. Des centaines de victimes dans le monde ont été escroquées. Plus de 60 millions de dollars sont en jeu.


“En Australie, au Canada, en Inde, en Malaisie, en Roumanie, en Afrique du Sud, en Thaïlande et aux États-Unis”, le réseau a abusé de centaines de victimes dans le monde, leur extorquant au total plus de 60 millions de dollars.


“Dans l’un des dossiers, une cible a été amenée à verser 15,4 millions de dollars”, explique Interpol dans un communiqué.


Qui sont les escrocs ?


L’homme soupçonné d’être à la tête du réseau s’appellerait Mike, et aurait une quarantaine d’années. Il a été arrêté lundi dans la capitale nigériane du pétrole, Port-Harcourt, avec le soutien de l’agence nigériane de lutte contre la corruption et la Commission de lutte contre les délits économiques et financiers (EFCC).


Sous les ordres de ce Mike, un réseau aujourd’hui démantelé d’au moins une quarantaine de membres. Basés au Nigeria, en Malaisie et en Afrique du Sud, ils fournissaient les logiciels malveillants et commettaient les fraudes.


Comment escroquaient-ils leurs victimes ?


“Le réseau s’est infiltré dans des comptes de courrier électronique de petites et moyennes entreprises dans le monde”, a précisé Interpol.


Le suspect avait aussi des contacts pour blanchir l’argent en Chine, en Europe et aux États-Unis. 


Que risquent-ils ?


“À la suite de son arrestation à Port-Harcourt, dans le sud du Nigeria, un examen des appareils saisis par la EFCC montre qu’il était impliqué dans toute une série d’activités criminelles, dont des escroqueries via des emails d’entreprises et des arnaques sur des sites de rencontre”, poursuit Interpol.


Le suspect et un autre escroc présumé de 38 ans, également arrêté à Port-Harcourt, risquent des poursuites pour piratage informatique, association de malfaiteurs et obtention d’argent sous des prétextes fallacieux.



 
Retrouvez ici d'autres articles de la même categorie :
 
Ghana: un marabout entre dans une église pour reprendre son charme donné au pasteur
 
GÉNOCIDE AU MALI: UN GROUPE D'HOMME ARMÉ MASSACRE DES PEULS DANS LE VILLAGE D'OGOSSAGOU.
 
INSOLITE AU NIGERIA: UNE FEMME VIENT EST ARRÊTER PAR LA POLICE POUR AVOIR TORTURÉ ET FAIT CIRCULER LA VIDÉO NUE DE LA MAÎTRESSE DE SON MARI SUR INTERNET.
 
UN JEUNE HOMME TUE SA COPINE PARCE QU’ELLE A REFUSE DE LUI FAIRE UNE PIPE
 
Royaume-Uni : une prostituée retourne travailler 30 minutes après son accouchement
 
Agboville: Deux corps retrouvés sur la rive de la rivière ‘’Agbo’’
 
 
 
 
 
   
 
   
   
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Le(s) adresse(s) mail(s) de vos amis
      *pour inserer plusieurs mails separer les par un espace
       
 
 
Évènements
     

     
    FAITES VOS DEDICACES ICI
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Dédicaces du moment
     
     
    Cliquer sur une dédicace pour écouter la musique qui l'accompagne
     
         
             
    Reseau sociaux
     
       
       
       
     

    Nos partenaires


      

    Nous contacter
    Siège social: Yopougon Face au CHU - Immeubre Baraka - Porte A3
    | Tel: 225 23 45 75 35 | Cel: 225 07 84 55 94| Email : info@akwaba.biz
    akwaba.biz, akwaba.net, version 2.0 tous droits réservés
    Conception et réalisation Technova