Accueil  Hotel   Parlons nos langues   Profils   Cuisine   Insolite   Petit dico Nouchi   Blagues   A propos de nous  Contact
 
Showbiz Actualités Evènements Musique Coin Chic Dossiers À la decouverte de Galerie Photo Vidéo
     
ACTUALITES

Transports : Grève des convoyeurs de fret - Des arrestations au Nord - Eric Diabaté (porte-parole des transporteurs), hier, au corridor de Gesco : “Tant qu`on ne libéralise pas l`escorte, nous ne bougeons pas”



Les conducteurs professionnels ont décidé de marquer un arrêt de travail de 72 h pour protester contre le monopole de l`escorte groupée de l`Office ivoirien des chargeurs (Oic), structure sous tutelle du ministère des Transports, piloté par Albert Flindé. Hier, sous l`impulsion du Conseil national des organisations des conducteurs professionnels de Côte d`Ivoire (Cnocp-ci), le convoyage de fret vers les pays de l`hinterland (Burkina, Niger et Mali) a ainsi connu des perturbations dans la journée. Il fallait fermer les frontières ivoiriennes aux camions venant du Niger, du Mali et des autres pays (frontaliers). Malheureusement, l`objectif n`a pu être atteint, comme souhaité, selon nos informations en provenance des frontières ivoiriennes. "Elles ont ouvert et le trafic s`est déroulé, comme si aucune grève n`était en cours…La circulation des personnes et des biens s`est bien effectuée", nous a confié notre interlocuteur. Les frontières Côte d`Ivoire-Burkina et Côte d`Ivoire-Mali ont connu leurs fréquences habituelles de trafic jusqu`à 16h. Les Forces nouvelles en faction dans ces contrées ont travaillé correctement aux postes de Pogo, Ouango. Toutefois, à Ouangolo, deux arrestations ont été enregistrées :Mme Haïdara et Diaby. Un syndicaliste de Sikasso au Mali a été pris par la gendarmerie malienne au poste frontalier de Zegoua. On note des actions réussies aux corridors de Gesco à Abidjan-Yopougon et d`Elubo au Ghana. Nos sources indiquent aussi que cette grève serait une manipulation d`un proche du chef de l`Etat, Laurent Gbagbo. Il serait originaire du Nord et aurait décidé de casser le monopole de l`Oic et le remettre aux transporteurs. Il aurait le soutien d`un baron de la filière bétail.
Président du Comité de gestion des crises des syndicats, acteurs et auxiliaires du transport (Cgcsaatci) et porte-parole des grévistes, Eric Diabaté a indiqué, hier matin, au corridor d`Abidjan-Yopougon, que sa structure a été saisie par les chauffeurs de l`hinterland pour protester contre l`escorte groupée. " Les chauffeurs de la sous-région nous ont dit qu`on ne leur laisse pas le choix. Or, pour nous, l`escorte doit se faire par libre adhésion. Quand un chauffeur doit partir, on ne lui remet pas l`acquis directement. On le remet à l`Oic qui impose 120 000 F comme frais d`escorte…Nous sommes là pour protester contre l`escorte obligatoire. Tant qu`on ne libéralise pas l`escorte, nous resterons ici…Notre grève est faite sans violence. Nous laissons passer tous les camions et véhicules qui n`ont pas le macaron de l`Oic et faisons retourner ceux qui l`affichent ", a-t-il déclaré. 200 camions selon lui ont été bloqués à Yamoussoukro, hier. Selon nos sources, la réponse est connue, l’escorte reste l’affaire de l’Oic, comme l’a decidé le ministre des transports.

P. Tadjau


Source : LE Nouveau Réveil
 
Retrouvez ici d'autres articles de la même categorie :
 
Eswatini (ex Swaziland): le roi ordonne aux hommes d’épouser plus de 2 femmes ou seront emprisonnés
 
Le célèbre restaurant TEXAS GRILLZ vient d'être démoli
 
La préfecture de police d’Abidjan délocalisée à Abobo
 
La beauté féminine et le goût du paraître, mais à quel prix ?
 
Une femme retrouvée morte découpée à la machette avec un sein amputé
 
L’Eglise catholique dit non au projet de loi sur l’avortement
 
 
 
 
 
   
 
   
   
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Le(s) adresse(s) mail(s) de vos amis
      *pour inserer plusieurs mails separer les par un espace
       
 
 
Évènements
     

     
    FAITES VOS DEDICACES ICI
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Dédicaces du moment
     
     
    Cliquer sur une dédicace pour écouter la musique qui l'accompagne
     
         
             
    Reseau sociaux
     
       
       
       
     

    Nos partenaires


      

    Nous contacter
    Siège social: Yopougon Face au CHU - Immeubre Baraka - Porte A3
    | Tel: 225 23 45 75 35 | Cel: 225 07 84 55 94| Email : info@akwaba.biz
    akwaba.biz, akwaba.net, version 2.0 tous droits réservés
    Conception et réalisation Technova