Accueil  Hotel   Parlons nos langues   Profils   Cuisine   Insolite   Petit dico Nouchi   Blagues   A propos de nous  Contact
 
Showbiz Actualités Evènements Musique Coin Chic Dossiers À la decouverte de Galerie Photo Vidéo
     
ACTUALITES

Augmentation du prix du gaz butane : A quand la réaction du Gouvernement ?



La question, bien plus sérieuse, pourrait être posée ainsi au gouvernement. Face à l’inflation qui se généralise, du fait de la trop grande "gourmandise" des revendeurs du gaz domestique, la préoccupation reste entière. Qui donc se frotte les mains dans cette "crise du prix du gaz" ? Le doigt accusateur est rigidement pointé sur les revendeurs. De quoi le gouvernement a-t-il peur pour prendre ses responsabilités sur la question de la revente du gaz butane? Le constat est pourtant clair dans les quartiers : la souffrance des consommateurs est grande. Et le cercle semble vicieux, aujourd’hui : la rétention des bonbonnes est faite par les revendeurs qui savent que les contrôleurs du ministère du Commerce circulent la journée. Puis la nuit, les bouteilles de gaz sont vendues aux populations aux prix surélevés par les mêmes revendeurs de quartiers. Et le problème demeure. Alors, question utile : que fait le gouvernement pour soulager les consommateurs ? Ici, le ministre du Commerce, Jean Louis Billon, apporte une précision : «Pour lutter contre les spéculations sur les produits de première nécessité, la parade consistera à réunir l’ensemble des acteurs autour de la table de négociations pour promouvoir des compromis sur les "prix conseillés" rendus publics. Les commerçants et les consommateurs pourront ainsi renouer avec une relation de confiance», a-t-il déclaré, le jeudi dernier. En annonçant, dans le même temps, une rencontre avec les revendeurs de gaz. Et en indiquant aussi une piste de solution, qui consisterait à trouver, avec le ministère des Mines, de l’énergie et du pétrole, un système de péréquation. «De sorte que le gaz entre dans les prix réglementés dans son ensemble et le prix du gaz devra être connu sur l’ensemble du territoire national, exactement comme quand on va dans une station d’essence et qu’on voit que les prix du carburant sont les mêmes partout», a fait savoir le ministre. Autre inquiétude réelle pour les populations riveraines des magasins de revente du gaz : l’insécurité qui entoure le commerce des revendeurs dans les quartiers. Insécurité liée aux risques d’explosion des bonbonnes à cause d’un mauvais conditionnement ou traitement en magasin. Les éventualités d’incidents et d’accidents étant grandes, le gouvernement ne devrait-il pas vraiment prendre le taureau par les cornes en interdisant la revente du gaz domestique autrement que dans les stations-service ?



 
Retrouvez ici d'autres articles de la même categorie :
 
Alépé : Le port de cercueil interdit dans le département
 
Un jeune “gayman’’ dévoile comment plusieurs jeunes filles sont utilisées pour des rituels
 
Nigeria : 17 ans après leur mariage sans enfant, un couple devient parent de 6 bébés
 
"Affaire vidéo des gendarmes infligeant un traitement dégradant...": Les auteurs répondront de leurs actes, rassure le Commandant supérieur
 
Après 24 ans de vie conjugale, ils découvrent qu’ils sont frère et sœur
 
Congo Kinshasa : Un homme fabrique un cercueil électronique
 
 
 
 
 
   
 
   
   
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Le(s) adresse(s) mail(s) de vos amis
      *pour inserer plusieurs mails separer les par un espace
       
 
 
Évènements
     

     
    FAITES VOS DEDICACES ICI
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Dédicaces du moment
     
     
    Cliquer sur une dédicace pour écouter la musique qui l'accompagne
     
         
             
    Reseau sociaux
     
       
       
       
     

    Nos partenaires


      

    Nous contacter
    Siège social: Yopougon Face au CHU - Immeubre Baraka - Porte A3
    | Tel: 225 23 45 75 35 | Cel: 225 07 84 55 94| Email : info@akwaba.biz
    akwaba.biz, akwaba.net, version 2.0 tous droits réservés
    Conception et réalisation Technova