Accueil  Hotel   Parlons nos langues   Profils   Cuisine   Insolite   Petit dico Nouchi   Blagues   A propos de nous  Contact
 
Showbiz Actualités Evènements Musique Coin Chic Dossiers À la decouverte de Galerie Photo Vidéo
     
ACTUALITES

Affrontements inter-ethniques hier à Lakota - De nombreux morts



La ville de Lakota, à environ 300 Km au Nord d’Abidjan, réputée fief de Laurent Gbagbo, a été le théâtre de violents affrontements des communautés cohabitant dans ladite localité meurtriers hier mercredi 12 janvier 2011, selon une source indépendante que nous avons jointe en début d’après-midi. Il y a « eu, au moins 8 morts », affirme Mme J.B.G, une habitante de Lakota. Un bilan minoré par une source policière, proche de la Crs ( Compagnie républicaine de sécurité) basée à Divo et déployée sur le terrain, qui soutient, en ce qui la concerne « que ces affrontements ont fait 6 morts dont deux femmes ». Pour sa part, M. Sérikpa, de la jeunesse du village d’Attabreboua, qui jouxte le carrefour de « Lakota » d’où les affrontements ont débuté, soutient que « ces affrontements ont fait 10 morts dont des femmes et des bébé calcinés, une centaine de maisons incendiées, 58 blessés à la machette et
la radio locale ‘’Radio Sud-Bandama’’ incendiée. Selon lui, la circulation entre les villes de Gagnoa et Lakota a été interrompue. Un couvre-feu léger a été décrété, de sorte que la ville, selon un commerçant que nous avons contacté « avait les allures d’une ville morte ». « Nous nous sommes tous enfermés à la maison. Personne ne peut mettre le nez dehors. Des éléments de la Crs sont arrivés de Divo pour sécuriser la ville », a-t-il ajouté. Tout serait parti de la mise en œuvre du mot d’ordre « pays sans activités » lancé par le gouvernement Soro Guillaume, le Premier ministre d’Alassane Ouattara, proclamé élu par la Commission électorale indépendante ( Cei) à la présidentielle 2010. Depuis quelque temps, les activités commerciales et les transports inter-urbains dans la ville de Lakota sont au point mort, en dépit de l’intervention du préfet de département, M. Kpan Droh Joseph. Pour
éviter une asphyxie alimentaire et une paralysie totale du transport, des groupes de femmes et de jeunes se sont mis en place. Une suppléance qui n’est pas du goût de d’autres jeunes, qui ont lancé l’assaut hier pour les déloger. Les heurts ont éclaté, selon nos sources, aux environs de 10 heures au carrefour de Lakota lorsque « des syndicalistes» ont tenté de chasser des jeunes et des femmes qui tenaient leur commerce à cet endroit. La riposte de ces derniers s’est voulue foudroyante. La suite, on la connaît. Le calme semblait revenu en début de soirée.



Source : Soir info
 
Retrouvez ici d'autres articles de la même categorie :
 
Mali : le président élu en tournée au Burkina Faso, Togo et Niger
 
‘’La Côte d’Ivoire est dans la tristesse’’ déplore Anaky Kobena, un allié de Ouattara
 
Arrivée de réfugiés ivoiriens du Togo et Ghana, hier Gnahoua Zago : «La libération des pro-Gbagbo nous a motivés»
 
Gagnoa/ 8 jours après la promesse de Guillaume Soro: Les premières pierres de l’école de Gnangbodougnoa, le préau de Gnaliépa et l’appatam de Tchédjelet posées
 
Lois sur l’apatridie, la nationalité et le foncier rural - Les députés en plénière aujourd’hui
 
Coordination de l’aide au développement : les experts s’informent sur le processus de mise en œuvre
 
 
 
 
 
   
 
   
   
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Le(s) adresse(s) mail(s) de vos amis
      *pour inserer plusieurs mails separer les par un espace
       
 
 
Évènements
     

     
    FAITES VOS DEDICACES ICI
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Dédicaces du moment
     
     
    Cliquer sur une dédicace pour écouter la musique qui l'accompagne
     
         
             
    Reseau sociaux
     
       
       
       
     

    Nos partenaires


      

    Nous contacter
    Siège social: Yopougon Face au CHU - Immeubre Baraka - Porte A3
    | Tel: 225 23 45 75 35 | Cel: 225 07 84 55 94| Email : info@akwaba.biz
    akwaba.biz, akwaba.net, version 2.0 tous droits réservés
    Conception et réalisation Technova