Accueil  Hotel   Parlons nos langues   Profils   Cuisine   Insolite   Petit dico Nouchi   Blagues   A propos de nous  Contact
 
Showbiz Actualités Evènements Musique Coin Chic Dossiers À la decouverte de Galerie Photo Vidéo
     
ACTUALITES

Cinquantenaire de la Côte d’Ivoire - Ouverture du Colloque internationnal, hier, à Yamoussoukro - Gbagbo :



Le Colloque international sur le cinquantenaire de la Côte d’Ivoire, a été officiellement ouvert, hier, à Yamoussoukro à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, par le Chef de l’Etat Laurent Gbagbo.


En présence de plusieurs personnalités ivoiriennes et des invités venus des continents africain, américain, asiatique et européen. ‘’L’indépendance et ses perspectives en Afrique subsaharienne’’, est le thème du colloque qui s’achève mercredi prochain

Le chef de l’Etat ivoirien qui revenait de Cotonou au Bénin où il a participé à la célébration de l’indépendance de ce pays, a tenu un discours plein d’espoir pour la Côte d’Ivoire mais aussi pour l’Afrique toute entière. ‘’Je suis optimiste parce que je vois où on va’’, a affirmé Laurent Gbagbo. Qui a indiqué avoir choisi pour la Côte d’Ivoire, la réflexion en lieu et place de simples fêtes. ‘’50 ans, c’est beaucoup et c’est peu. Quand nous avons décidé d’organiser la réflexion sur nos 50 ans d’indépendance, nous avons entendu tout et le contraire de tout…

Un jubilé, ça se fête toujours. Mais ce que j’ai souhaité pour la Côte d’Ivoire, c’est que cette fête soit une réflexion’’, a-t-il précisé sous les ovations du public moyen dans la salle. Pour le numéro un ivoirien, il faut s’interroger sur ce qui arrive aux Etats africains. ‘’Si on ne fait pas de réflexion, il n’y a pas de différence entre nous et les animaux. Je demande en Côte d’Ivoire que nous démontrions que nous sommes des Hommes’’, a soutenu le chef de l’Etat. Qui a fait remarquer que plusieurs pays dans le monde dont la France , les Etats-unis, ont connu les difficultés que traversent les pays africains. Aussi, a-t-il souhaité qu’à travers la rencontre de Yamoussoukro, des pistes soient dégagées pour l’avenir. ‘’Je ne veux pas que ce Colloque soit une tribune de pleurs collectives’’, a-t-il conseillé aux participants. Car, a-t-il dit, ‘’si nous voulons pleurer dans ce qui s’est passé, il y a des pays qui vont se noyer dans leurs larmes’’.

Laurent Gbagbo qui a donné un véritable cours d’histoire, a recommandé aux animateurs du colloque, de ‘’rechercher les aspects spécifiques’’ de la crise ivoirienne. ‘’Le ciel nous a bénis qu’on ait eu la crise avant les 50 ans’’, a-t-il fait remarquer. Non sans appeler les uns et les autres à tirer les leçons de ce qui est arrivé à la Côte d’Ivoire. ‘’Dès qu’on va faire les élections, et c’est pour bientôt, les événements vont aller rapidement’’, a estimé le Président de la République. ‘’Nous devons laisser dans un temps court-deux à trois ans-les matériaux de construction, à nos enfants’’, a-t-il affirmé. Mais avant il a lancé l’appel suivant : ‘’Mobilisons nos intelligences’’. Terminant, le chef de l’Etat qui fera une communication mercredi prochain, s’est dit convaincu de ce que ‘’une nouvelle Afrique est en train de naître’’.

Avant le chef de l’Etat, le Professeur Pierre Kipré, président de la Commission nationale d’organisation du cinquantenaire de la Côte d’Ivoire (Cnoci), a rendu hommage au chef de l’Etat pour avoir fait le choix de la réflexion. ‘’Il s’agit d’être plus éveillé au terme de ces 50 premières années…l’Afrique doit aborder toutes les questions d’aujourd’hui sans tabou…Il nous faut nous armer d’une volonté d’innovation…’’, a soutenu entre autres, l’Ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France. Avant lui, le Professeur Aké N’gbo, président du comité scientifique du colloque, a précisé que 100 communications ont été retenues sur 200 proposées. Selon lui, 17 Professeurs sont venus de l’extérieur, 17 communications seront faites en plénière et 85 en atelier. Notons que le maire de Yamoussoukro a prononcé le discours de bienvenue dans sa localité.

BAMBA Idrissa
(Envoyé spécial)

Les Coulisses
La traite des hôteliers...
S’il y a des personnes qui peuvent se réjouir de la tenue de ces assises, c`est bien les hôteliers et les restaurateurs. Ce sont environ 90 réceptifs hôteliers et plus d’un millier de chambres qui ont été répertoriés pour l’occasion, a-t-on appris. Les hôtels «président» et «parlementaire» se positionnent en 1er lieu avec près de 600 chambres toutes, occupées depuis plusieurs jours.

Ambiance et mobilisation
La ville de Yamoussoukro et notamment les abords de la fondation Houphouët Boigny pour la recherche de la paix qui a abrité les travaux dudit colloque ont connu une animation particulière ce dimanche 1er août 2010. Des groupes de danses traditionnelles venus de divers horizons, les femmes et les hommes de tous âges ont investi les lieux dès les premières heures de la journée et ce jusqu’à l’après midi, moment prévu pour l’ouverture officielle des travaux.

Calendrier chargé pour Laurent Gbagbo
Revenu du Bénin aux environs de 16H 25 après avoir pris part au cinquantenaire de ce pays frère, le président Laurent Gbagbo a tenu à ouvrir personnellement les travaux dudit colloque. Il est arrivé à la fondation à 17H 40 avant de rentrer sans plus tarder en salle.

Les vœux de Pierre Kipré
Le président national de l’organisation du cinquantenaire de l’indépendance de notre pays, le professeur Pierre Kipré a donné un message fort à l’occasion de la cérémonie d’ouverture dudit colloque à Yamoussoukro. Pour lui, il est temps de mettre à nu les faiblesses et les insuffisances des acquis de notre indépendance. Aussi, a-t-il souhaité que les Ivoiriens s’arment de courage et de volonté pour le faire.



 
Retrouvez ici d'autres articles de la même categorie :
 
Mali : le président élu en tournée au Burkina Faso, Togo et Niger
 
‘’La Côte d’Ivoire est dans la tristesse’’ déplore Anaky Kobena, un allié de Ouattara
 
Arrivée de réfugiés ivoiriens du Togo et Ghana, hier Gnahoua Zago : «La libération des pro-Gbagbo nous a motivés»
 
Gagnoa/ 8 jours après la promesse de Guillaume Soro: Les premières pierres de l’école de Gnangbodougnoa, le préau de Gnaliépa et l’appatam de Tchédjelet posées
 
Lois sur l’apatridie, la nationalité et le foncier rural - Les députés en plénière aujourd’hui
 
Coordination de l’aide au développement : les experts s’informent sur le processus de mise en œuvre
 
 
 
 
 
   
 
   
   
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Le(s) adresse(s) mail(s) de vos amis
      *pour inserer plusieurs mails separer les par un espace
       
 
 
Évènements
     

     
    FAITES VOS DEDICACES ICI
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Dédicaces du moment
     
     
    Cliquer sur une dédicace pour écouter la musique qui l'accompagne
     
         
             
    Reseau sociaux
     
       
       
       
     

    Nos partenaires


      

    Nous contacter
    Siège social: Yopougon Face au CHU - Immeubre Baraka - Porte A3
    | Tel: 225 23 45 75 35 | Cel: 225 07 84 55 94| Email : info@akwaba.biz
    akwaba.biz, akwaba.net, version 2.0 tous droits réservés
    Conception et réalisation Technova